Vouloir éliminer son stress est-il une source de ….. stress?

 

Essayer par tous les moyens d’éliminer son stress est-il néfaste?

Et bien… oui peut-être bien!

Avez-vous déjà ressenti dans votre vie professionnelle, personnelle, familiale ou amicale des moments de stress? De manière légère…., moyenne…, plus importante ?

Moi aussi,  comme nous tous

Et pensez-vous que ce stress est nocif? qu’il faille l’éliminer à tout prix?

Pensez-vous que ce stress vous rend malade? Qu’il vous fait courir des risques? Que cela soit attraper un rhume ou être sujet aux maladies cardiovasculaires.

En fait pendant des années nous avons fait du stress l’ennemi. Mais avons-nous raison?

Une étude conduite aux Etats-Unis va vous aider à relativiser:

Cette étude à enregistré le suivi de 30’000 adultes aux USA pendant 8 ans,

Deux  questions étaient posées aux personnes suivies dans cette étude

  • la quantité de stress qu’elles avaient subi l’année précédente
  • croyaient-elles que le stress subi était mauvais pour leur santé

Comme on s’y attendait les personnes qui avaient subi un stress important avaient 43% de risque accru de mourir, mais cela n’était vrai que pour ceux qui croyaient aussi que le stress était mauvais pour leur santé.

Pour ceux qui avaient vécu un niveau de stress important mais ne voyaient pas le stress comme un risque pour leur santé avaient en fait….. le risque le plus bas de l’étude, plus bas même que celui des personnes qui ne vivaient qu’un stress très léger.

Cette constatation a permis une lecture différenciée de l’étude, en effet pendant les huit ans de cette étude, et en extrapolant à la population générale, on peut dire que182 000 des personnes moururent prématurément aux USA, non pas du stress, mais bien de la conviction que le stress était mauvais pour leur santé.

Ce qui place cette conviction que le stress est mauvais pour la santé au 15ème rang des causes de mortalité aux USA!

Changer notre manière de penser au stress peut-il améliorer notre santé ?

La science démontre qu’effectivement notre manière de voir le sujet du stress, change la manière dont notre corps répond au stress.

Plusieurs expériences ont été menées pour le montrer en voici une:

Imaginez que vous participez à une étude destinée à vous stresser appelée le test de stress social, dans cette étude, vous devez venir au laboratoire où il vous sera demandé d’improviser un exposé de 5 minutes sur vos faiblesses personnelles devant un panel d’évaluateurs experts assis devant vous.

Pour s’assurer que vous ressentez bien la pression, vous êtes en pleine lumière, une caméra vous filme et de plus les évaluateurs ont été entraînés pour vous donner des signes non verbaux décourageants (bras croisés, visage fermé, moue désapprobatrice, soupirs…), maintenant que vous êtes suffisamment démoralisés, le temps est venu pour un test de maths pendant lequel l’examinateur a pour mission de vous harceler.

Par exemple en vous demandant de compter à l’envers de 895 à 637 le plus rapidement possible à haute voix…

En vous demandant de le faire plus vite…

En montrant des signes d’impatience à chacune de vos hésitations…

En vous indiquant qu’il faut reprendre au début… en vous donnant des indications contradictoires…bref, en vous rendant l’expérience la plus désagréable et dévalorisante possible!

cerveau rouages petit - Vouloir éliminer son stress est-il une source de ..... stress?Le but étant de vous mettre dans un état de réponse importante au stress : votre cœur palpite, vous respirez peut-être plus vite, vous transpirez…. Autant de signes que nous associons à de l’anxiété ou de la difficulté à faire face à la pression.

Mais est-ce bien de cela qu’il s’agit? Votre corps n’est-il pas plutôt en train de vous  préparer à réussir ce défi ?

C’est exactement ce qui a été dit aux participants de cette étude conduite à l’université de Harvard.

Avant le début de l’étude de stress social il leur a été demandé de repenser les réponses de leur corps comme étant positives : l’augmentation du rythme cardiaque vous prépare à l’action, si vous respirez plus vite, cela n’est pas un problème, cela apport plus d’oxygène à votre cerveau.

Les participants ayant appris à considérer ces réponses comme utiles, se sentaient moins stressés, moins anxieux, plus confiants et les réponses physiques mesurées étaient très différentes des réponses « classiques » mesurées chez les personnes se disant stressées.

Dans une réponse physique typique au stress, le rythme cardiaque augmente et les vaisseaux sanguins se contractent (vasoconstriction) ce qui est une des raisons pour lesquelles le stress est parfois considéré comme un facteur de risque des maladies cardiovasculaires, il n’est pas très sain de rester dans cet état out le temps.

Mais dans cette étude où les participants avaient été incités à considérer le stress comme utile, les vaisseaux sanguins restèrent détendus, leur rythme cardiaque augmentait bien mais sans vasoconstriction associée ce qui est une bien meilleure situation cardiovasculaire, cela ressemblait beaucoup plus à ce qui se passe pendant des moments de joie et de courage.

Pendant toute une vie soumise à des expériences stressantes, ce changement biologique pourrait faire la différence entre une crise cardiaque due au stress à 50 ans et une vie en bonne santé jusqu’à 90ans.

Changer de point de regard sur le stress!

Ce que vous pensez du stress est important ! Ne cherchons pas à l’éliminer, à l’éviter à tout prix

Vous avez répondu que vous aviez été parfois très stressé? Je vous invite à considérer les choses différemment lors d’un prochain épisode de stress: vote corps vous aide à atteindre votre objectif, à mobiliser toutes vos ressources….. en voyant les adaptations de votre corps (et de votre mental) de cette manière, et en vous souvenant de cet article, votre corps apportera des réponses biologiques plus saines!

Dans les adaptations de votre corps à une situation de stress, plusieurs hormones sont produites: l’adrénaline, des endorphines et aussi…. de l’ocytocine. Cette hormone vous rend plus sociable! Quel rapport avec le stress?stress puzzle tete 300x165 - Vouloir éliminer son stress est-il une source de ..... stress?

L’ocytocine a une influence neuronale, elle a un effet sur l’instinct social dans le cerveau, elle vous incite à des actions qui renforcent les relations sociales proches, elle vous fait créer des contacts physiques avec vos proches et votre famille elle améliore votre empathie elle vous rend même plus enclin à aider et soutenir les autres. L’ocytocine est une hormone du stress, la glande pituitaire la libère en réponse au stress.  L’adrénaline accélère le rythme cardiaque, les endorphines vous rendent plus résistant à la douleur, mais quand l’ocytocine est libérée, elle vous incite à chercher de l’aide par des comportements pro-sociaux , votre réponse au stress vous pousse à exprimer votre ressenti plutôt que de l’enfouir. Votre réponse au stress fait que vous êtes attentif quand quelqu’un rencontre des difficultés afin que vous puissiez vous entraider. Quand votre vie est difficile, votre réponse au stress vous incite à vous entourer de personne sur lesquelles vous pouvez compter.

Alors changeons de regard et apprivoisons notre stress pour en faire un atout!

Valérie Pasquier
A propos de Valérie Pasquier 80 Articles
Spécialiste du Stress et de la manière de l'apprivoiser depuis près de 20 ans et rédacteur en chef du site apprivoisersonstress.fr Master Spécialiste en Sophrologie Caycédienne, instrcuteur de méditation, collaborant avec des entreprises, des institutions et des particuliers dans l'étude et la mise en place de solutions J'ai toujours été intéressée par le partage des informations les plus pointues sur ces sujets et eu envie de parler des stratégies gagnantes. Coordinatrice et fondatrice d'"Apprivoiser son Stress" et http://apprivoisersonstress.fr Vous retrouverez des informations plus spécifiques sur les cours, stages et ateliers sur le site http://sophrologe-au-quotidien.com