Alex Howitt - Réseaux sociaux : positifs ou négatifs ?

Réseaux sociaux : positifs ou négatifs ?

Les médias sociaux nuisent-ils aux enfants, aux ados ? Les réponses de cinq experts

file 20191128 178101 1tpqsk3.jpg?ixlib=rb 1.1 - Réseaux sociaux : positifs ou négatifs ?
Ils en ont besoin pour s’intégrer, mais les médias sociaux font peut-être plus de mal que de bien aux adolescents. Shutterstock
Alexandra Hansen, The Conversation et Lionel Cavicchioli, The Conversation

Si vous avez des enfants, il y a de fortes chances que vous vous inquiétiez de leur présence sur les médias sociaux.

À qui parlent-ils ? Qu’est-ce qu’ils mettent en ligne ? Sont-ils victimes de harcèlement ? Est-ce qu’ils y passent trop de temps ? Est-ce qu’ils ont conscience que la vie de leurs amis n’est pas aussi extraordinaire que ce qu’ils affichent sur Instagram ?

Nous avons demandé à cinq experts si les médias sociaux nuisent aux enfants et aux adolescents.

Quatre experts sur cinq répondent oui

file 20191106 88372 1gchds4.png?ixlib=rb 1.1 - Réseaux sociaux : positifs ou négatifs ?

Les quatre experts qui ont considèrent que les médias sociaux sont nuisibles s’appuient sur leurs effets négatifs sur la santé mentale, le risque d’apparition de troubles du sommeil, de cyberharcèlement, de comparaison négative avec les autres, de dégradation de la perception de son corps, ou encore en raison des questions liées à la vie privée.

Cependant, ils ont également admis que les médias sociaux peut avoir des effets positifs en connectant les jeunes les uns avec les autres, et ils reconnaissent que vivre sans y avoir accès pourrait être ostracisant.

Pour Marie Yap, qui fait entendre une voie dissidente, les médias sociaux ne sont pas nuisibles en eux-mêmes, mais les problèmes résultent de la façon dont ils sont utilisés.

Voici leurs réponses détaillées :


Karyn Healy est chercheuse affiliée au Parenting and Family Support Centre de l’Université du Queensland. En tant que psychologue elle travaille avec les écoles et les familles pour lutter contre le harcèlement. Elle est co-autrice d’un programme d’intervention auprès des familles d’enfants victimes de harcèlement à l’école. Elle est membre du Queensland Anti-Cyberbullying Committee, mais n’est pas porte-parole de ce comité ; cet article ne présente que ses propres opinions professionnelles.count - Réseaux sociaux : positifs ou négatifs ?

Alexandra Hansen, Chief of Staff, The Conversation et Lionel Cavicchioli, Chef de rubrique Santé, The Conversation

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :