gestion des émotions

Pourquoi la gestion des émotions est importante

Une recherche d’emploi efficace nécessite une bonne gestion des émotions

gestion des emotions recherche demploi scott Oslon AFP - Pourquoi la gestion des émotions est importante
Les demandeurs d’emploi reçoivent des conseils lors d’un salon de l’emploi à Chicago (17 septembre 2019). Scott Olson / AFP

La gestion des émotions ne doit pas être négligée !

Serge da Motta Veiga, EDHEC Business School

La recherche d’un emploi est une montagne russe émotionnelle . Les chercheurs d’emploi passent d’innombrables heures à préparer et à réviser leur CV, à postuler à des emplois en ligne, à contacter leurs réseaux, puis ils doivent attendre pour savoir s’ils obtiennent une entrevue. Très souvent, ils n’entendent jamais en retour. Et s’ils finissent par avoir des entretiens, il y a la préparation, l’entrevue elle-même, puis plus d’attente. Et si tout se passe bien, vient alors l’offre d’emploi et son processus de négociation associé.

Au cours de toutes ces étapes et expériences de recherche d’emploi, les gens sont susceptibles de vivre un large éventail d’émotions. Fait intéressant, un article de juin 2020 publié dans Forbes suggère que la plupart des demandeurs d’emploi ne se préparent pas bien, voire pas du tout, au voyage émotionnel qu’est la recherche d’emploi et que cela peut réellement faire ou défaire le succès de la recherche d’un emploi.

Une étude de 2020 publiée dans Human Resource Management a révélé que toutes les émotions ne sont pas les mêmes dans la façon dont elles influencent les efforts et la réussite des demandeurs d’emploi lorsqu’ils naviguent dans leur recherche d’emploi. Ils ont également constaté que tout le monde ne réagit pas de la même manière à ces expériences émotionnelles et les transforme en succès.

Mais en quoi les émotions sont-elles différentes? Et en quoi les gens sont-ils différents dans leurs réactions à ces émotions?

Les émotions ne sont pas toutes les mêmes …

Les émotions sont essentielles dans un large éventail de situations, y compris la recherche d’un emploi, et les comprendre et les gérer peut aller très loin.

À un niveau de base, les émotions sont positives ou négatives. Les preuves montrent qu’en général, les émotions positives ont tendance à donner de meilleurs résultats dans la recherche d’emploi que les émotions négatives.

Ce que les auteurs ont découvert, c’est que toutes les émotions positives ou négatives ne sont pas les mêmes. Lorsque les gens ressentaient de l’excitation ou du stress (émotions positives et négatives avec une forte excitation) pendant qu’ils cherchaient un emploi, ils étaient stimulés et motivés à travailler plus dur pour trouver un emploi. En revanche, lorsqu’ils éprouvaient du soulagement ou de la tristesse (émotions positives et négatives avec une faible excitation), ils manquaient d’énergie et finissaient par être moins persistants dans leur recherche d’emploi. Les auteurs ont également constaté que lorsque les demandeurs d’emploi faisaient plus d’efforts, en raison de l’excitation ou du stress, ils obtenaient plus d’entretiens et d’offres d’emploi.

file 20210104 21 15uv30r.jpg?ixlib=rb 1.1 - Pourquoi la gestion des émotions est importante
Graphique 1. Auteur fourni

Concrètement, ces résultats suggèrent que les gens doivent mieux comprendre les émotions qu’ils éprouvent, lorsqu’ils naviguent dans leur recherche d’emploi, en particulier en termes de niveau d’excitation, et comment des émotions telles que l’excitation et le stress peuvent influencer positivement leurs efforts et leur réussite.

Alors que les émotions sont la clé de l’effort et du succès de la recherche d’emploi, les auteurs de cette étude ont constaté qu’il existe également des aspects clés liés aux chercheurs d’emploi eux-mêmes qui entrent en jeu dans la façon dont ils interprètent et agissent sur ces expériences émotionnelles.

… Et les demandeurs d’emploi ne sont pas tous les mêmes

En général, les gens ont des opinions et des croyances différentes sur eux-mêmes, y compris dans leurs capacités et leur contrôle sur les résultats de leur vie. Ce trait relativement stable est appelé auto-évaluation de base. Les personnes qui ont des auto-évaluations de base élevées ont tendance à se considérer positivement et à avoir confiance en leurs capacités.

Dans cette étude, les auteurs ont constaté que seuls les demandeurs d’emploi avec des auto-évaluations de base élevées interprétaient et agissaient sur leurs expériences d’émotions de forte excitation pendant leur recherche d’emploi. En d’autres termes, lorsque les demandeurs d’emploi ressentaient de l’excitation ou du stress, seuls ceux qui pensaient positivement à eux-mêmes faisaient plus d’efforts et obtenaient à leur tour plus de succès.

file 20210104 19 t2mw1j.jpg?ixlib=rb 1.1 - Pourquoi la gestion des émotions est importante
Graphique 2. Auteur fourni

Concrètement, les auteurs ont constaté que non seulement les émotions ne sont pas toutes les mêmes, mais aussi que les gens sont différents dans la façon dont ils réagissent aux expériences d’excitation ou de stress lorsqu’ils passent par différentes étapes de recherche d’emploi.

Comprendre et gérer ses émotions pour trouver un emploi

En conclusion, comprendre et gérer ses émotions peut conduire à plus d’efforts et à plus de succès dans la recherche d’un emploi.

Les chercheurs d’emploi doivent comprendre que, contrairement à la croyance populaire, toutes les émotions positives ne sont pas bénéfiques et toutes les émotions négatives ne sont pas préjudiciables. Bien que le stress soit traditionnellement considéré comme préjudiciable à la recherche d’emploi, il est important que les chercheurs d’emploi reconnaissent que le stress peut stimuler la recherche d’un emploi.

Bien qu’il soit difficile pour les chercheurs d’emploi de contrôler pleinement leurs émotions, il est important pour eux de comprendre que tous les types d’émotions n’ont pas une influence similaire sur le déroulement de leur recherche d’emploi. Il est donc important pour eux de gérer ces expériences émotionnelles, car elles peuvent être très bénéfiques pour la réussite de leur recherche d’emploi.

Enfin, bien que les auto-évaluations de base soient un trait relativement stable, les demandeurs d’emploi peuvent accroître leur confiance en leurs capacités grâce à des programmes de formation formels, une expérience pratique et des conseils de carrière.

Au cours des derniers mois, la crise du Covid-19 a perturbé l’économie d’une manière sans précédent et a conduit plus de personnes à reprendre la recherche d’emploi et à le faire pratiquement de chez eux. Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel pour les demandeurs d’emploi de comprendre et de gérer leurs émotions d’une manière qui les aidera à réussir et de renforcer leur croyance en leurs propres capacités.

Retrouvez d’autres articles scientifiques sur la gestion des émotions en suivant ce lien

Article original en anglais

Searching for a job is an emotional roller coaster. Job seekers spend countless hours preparing and revising their resume, applying for jobs online, reaching out to their networks, and then they have to wait to hear about whether they get an interview. Very often, they never hear back. And if they end up getting interviews, there is the preparation, the interview itself, and then more waiting. And if all goes well, then comes the job offer, and its associated negotiation process.

Throughout all these job search stages and experiences, people are likely to experience a wide range of emotions. Interestingly, a June 2020 article published in Forbes suggests that most job seekers do not prepare well, if at all, for the emotional journey that is the job search, and that it can actually make or break one’s success in finding a job.

A 2020 study published in Human Resource Management found that not all emotions are the same in the way they influence job seekers’ effort and success as they navigate their job search. They also found that not everyone reacts the same way to these emotional experiences and turns them into success.

But how are emotions different? And how are people different in their reactions to these emotions?

Emotions are not all the same…

Emotions are critical across a wide range of situations, including searching for a job, and both understanding and managing them can go a long way.

At a basic level, emotions are positive or negative. Evidence shows that, in general, positive emotions tend to be provide better outcomes in job search than negative emotions.

What the authors found is that not all positive or negative emotions are the same. When people experienced excitement or stress (positive and negative emotions with high arousal) while job seeking, they were energized and motivated to work harder toward finding a job. In contrast, when they experienced relief or sadness (positive and negative emotions with low arousal), they lacked the energy, and ended up being less persistent in their job search. The authors also found that when job seekers exerted greater effort, as a consequence of experiencing excitement or stress, they obtained more job interviews and job offers.

file 20210104 21 15uv30r.jpg?ixlib=rb 1.1 - Pourquoi la gestion des émotions est importante
Chart 1. Author provided

Concretely, these findings suggest that people need to better understand the emotions they experience, as they navigate their job search, especially in terms of the level of arousal, and how emotions such as excitement and stress can positively influence their effort and success.

While emotions are key to one’s job search effort and success, the authors of this study found that there are also key aspects related to job seekers themselves that come into play in how they interpret and act upon these emotional experiences.

… and job seekers are also not all the same

In general, people have different opinions and beliefs about themselves, including in their capabilities and control over outcomes in their life. This relatively stable trait is called core self-evaluations. People who have high core self-evaluations tend to think positively of themselves and to be confident in their capabilities.

In this study, the authors found that only job seekers with high core self-evaluations interpreted and acted upon their experiences of high arousal emotions during their job search. Put differently, when job seekers experienced excitement or stress, only those who thought positively of themselves exerted greater effort, and in turn obtained greater success.

file 20210104 19 t2mw1j.jpg?ixlib=rb 1.1 - Pourquoi la gestion des émotions est importante
Chart 2. Author provided

Concretely, the authors found that not only are emotions not all the same, but also people are different in how they react to experiences of excitement or stress as they go through different job search stages.

Understanding and managing one’s emotions to find a job

In conclusion, understanding and managing one’s emotions can lead to more effort and greater success in seeking employment.

Job seekers need to understand that, contrary to popular belief, not all positive emotions are beneficial, and not all negative emotions are detrimental. Although stress has traditionally been viewed as detrimental in the job search, it is important for job seekers to recognize that stress can spur one’s search for a job.

Although it is difficult for job seekers to fully control their emotions, it is important for them to understand that not all types of emotions have a similar influence on the unfolding of their job search. It is thus important for them to manage these emotional experiences, as they can be very beneficial to their job search success.

Finally, although core self-evaluations is a relatively stable trait, job seekers can increase their belief in their capabilities through formal training programs, hands-on experience, and career counseling.

For the last few months, the Covid-19 crisis has disrupted the economy in an unprecedented manner and has led to more people being back on the job search and having to do it virtually from home. Now, more than ever, it is critical for job seekers to understand and manage their emotions in a way that will help them succeed, and to reinforce their beliefs in their own capabilities.

Serge da Motta Veiga, Professeur en Gestion des Ressources Humaines, EDHEC Business School

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :